Schéma de masculinisation

masculinisation

BILAN

Les phénotypes masculin et féminin se distinguent par des différences anatomiques, physiologiques et chromosomiques.

La mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils génitaux se réalise sous le contrôle du patrimoine génétique se fait sur une longue période qui va de la fécondation à la puberté en passant par le développement embryonnaire et fœtal.

L’acquisition du sexe phénotypique masculin nécessite une double induction, génétique (gène SRY) et hormonale (testostérone et AMH), qui provoque la différenciation de l’appareil génital mâle (sexe phénotypique), alors que celle du sexe phénotypique féminin s’opère en l’absence de cette induction.

Publicités

TP 13 – Sexe chromosomique, sexe gonadique et sexe physiologique

TP 13 – chromosomes

Partie 1 : Uniquement pour l’homme

  • succession des gènes et des hormones qui déclenchent les changements anatomiques
  • « tel organe indifférencié » deviendra « tel organe différencié »

Partie 2 : Les événements de la puberté

  • Qu’est ce qui est l’événement déclencheur de la puberté ? (Pensez à la mise en réserve, les hormones cérébrales sexualisante, l’activation des testicules et des ovaires)
  • Quelle est la succession des modifications après le déclenchement de la puberté ?
  • Comment changent les organes ?

5e – Évaluation Chapitre 5

Le jeudi 07 Février une évaluation sur le chapitre 5 est prévue. Il faut :

  • savoir expliquer comment se passe la digestion chez les animaux
  • savoir présenter les 2 types d’actions (mécanique et chimique) qui ont lieu pendant la digestion
  • savoir présenter les grandes familles d’enzymes et leur rôle
  • connaître les différences entre zoophage et phytophage
  • savoir définir matière organique / matière inerte
  • savoir expliquer pourquoi les surfaces d’échanges des gaz chez les végétaux sont efficaces
  • savoir expliquer ce qu’est une surface d’échanges efficace